Inauguration de notre boulangerie de formation

Posté dans événements | Permalien

Le nouveau projet de Terres Rouges au Bénin est en passe de se concrétiser : une boulangerie de formation ouvrira très prochainement ses portes à Cotonou !

Depuis 2015, l’idée de créer une boulangerie « Terres Rouges » a germé dans la tête du comité de gestion de l’antenne de Cotonou. Mais pourquoi une boulangerie, alors que les projets de l’association s’axent sur l’aide psycho sociale auprès des enfants des rues ?

Terres Rouges a développé depuis 4 ans un réseau de patrons, prêts à accueillir les jeunes qui sont dans un processus de sortie de rue. Ces derniers sont très souvent motivés par la formation professionnelle ; celle-ci est vue comme un moyen de se réinsérer dans une vie sociale normale, de se préparer à une autonomie de vie, et souvent, il s’agit d’un argument de poids dans la reprise de liens avec la famille : le jeune est capable de trouver un emploi et gagne un revenu, il ne sera donc plus à la charge de la famille s’il revient à la maison.

Les statistiques le montrent, les jeunes qui se lancent dans une formation professionnelle sont plus nombreux à choisir la boulangerie et la pâtisserie. La formation est relativement courte (18 mois d’apprentissage) et les jeunes se retrouvent vite autonomes. Sur 30 jeunes en cours de formation ou ayant terminé, 15 sont en fin de formation ou diplômés en boulangerie-pâtisserie. Mais sur le plan de l’autonomie, nous constatons que la plupart de ces diplômés qui arrivent à trouver un emploi n’arrivent pas toujours le conserver faute d’une maturité professionnelle qu’il reste à travailler avec eux.

Nous ouvrons donc aujourd’hui une boulangerie pour répondre à deux types de besoin :

– Offrir un suivi plus accentué sur le plan social et professionnel pour les jeunes qui ont besoin d’un accompagnement spécifique,

– Créer une activité génératrice de revenus qui soit profitable à l’institution, dont les bénéfices seront réinjectés dans les autres projets de formation des jeunes en cours d’élaboration.

Le premier juillet 2017, « Le Pain d’à Côté » ouvrira ses portes et nous commencerons à commercialiser nos premiers pains !

Pour ce faire, une équipe travaille d’arrache-pied et suit les travaux de près : le local, situé dans le quartier de Sikècodji, à Cotonou, s’est vu doté d’un évier, et d’une remise pour stocker les matières premières. Les travaux d’impression sont en cours pour bientôt afficher

l’enseigne Le Pain d’à Côté est sur la devanture, et le four est arrivé (en morceaux) à la boulangerie ! Les techniciens ont commencé le montage pour finir mi-juin. Ensuite, le maître boulanger fera les premiers essais de cuisson du pain. Nous veillons à ce que les professionnels qui sont engagés aient une fibre pédagogique pour appuyer la formation de nos jeunes : 5 apprentis seront recrutés pour travailler dans la boulangerie, et continuer à se former dans la fabrication et la production des pains. Ils pourront également acquérir les notions de gestion d’un point de vente.

C’est notre volontaire belge, Nathalie Pirard, qui prend les commandes du projet dont elle a été nommée responsable. Elle a été accompagnée durant toute la phase préparatoire par ses collègues, Hermann Hessou, Florent Agboessi, Candide Counde et Faouzane Adjao.

Ce projet n’aurait pas pu voir le jour sans nos nombreux sponsors, à Cotonou (Fondation BGFI Bank, Fondation Société Générale, COMAN S.A.) mais aussi en Belgique (ING Solidarity Award, Bazaar International, Fonds ICB) qui ont permis les achats de matériel et les travaux d’installation. Nous souhaitons également remercier les 26 donateurs de la plateforme Ulule, qui ont fait des dons très généreux. Enfin, à partir de juillet, nous entrons dans la phase opérationnelle du projet, laquelle sera notamment soutenue par le financement structurel obtenu pour cinq ans auprès de la Coopération Belge au Développement via notre partenariat avec Médecins du Monde Belgique. Toute notre reconnaissance leur est adressée. Nous nous sentons soutenus dans ce nouveau projet, et sommes convaincus qu’il sera une formidable opportunité de développement pour Terres Rouges !

Les commentaires sont fermés.