Je m’appelle Abiathar

Blason 2 AbiatharJe m’appelle Abiathar NDJETODJIMREOU.
Je suis titulaire d’une licence en psychologie.
Travailler avec les enfants en détresse psychique est mon désir ardent.
Et ce désir (qui ne cesse de brûler en moi) m’a conduit à faire des stages dans des structures de prise en charge d’enfants, notamment au centre d’écoute et d’orientation à Ste Rita et à Terres Rouges à Cadjehoun sur le dispositif du dortoir de nuit.
Lors de ces stages, je me suis vu confronté à la réalité des enfants de la rue, à leur vécu et aux défis auxquels ils font face jour après jour pour survivre physiquement mais aussi psychiquement.
Aussi, j’ai acquis un nombre d’expériences dans la prise en charge éducative, sociale et thérapeutique de ces enfants.

A Terres Rouges, j’ai découvert une façon de travailler particulière ainsi qu’un esprit de travail différent.
Par ailleurs, l’esprit d’équipe qui règne au sein des travailleurs a suscité en moi un désir irrésistible de travailler dans cette institution.
Aussi, quand il m’a été proposé d’assurer le remplacement au dortoir de nuit pendant le départ en congé des employés, je n’ai pas hésité.
Et, aujourd’hui, j’ai été recruté pour travailler au centre résidentiel, comme éducateur. Cela me réjouit d’autant plus que l’interdisciplinarité jouant beaucoup à Terres Rouges et le souci de la bonne santé mentale étant le fil rouge du travail, je ne me sens pas dévalorisé car tout travailleur de Terres Rouges doit avoir une ouverture sur la clinique pour trouver sa place  dans cette institution.

A mon poste, je vais œuvrer pour le bon fonctionnement de l’institution et surtout apporter en particulier mon grain de sel à la prise en charge globale de l’enfance en souffrance psychique.

Quelle évolution : stagiaire-remplaçant-employé : Terres Rouges sait reconnaitre et valoriser son personnel en les propulsant vers le haut.

 

Les commentaires sont fermés.