Marcher pour s’en sortir – Edition 2015

.

Il y a 3 ans, Terres Rouges lançait son premier projet « Marcher pour s’en sortir ». Un voyage long de 254 km effectué à pieds, le long de la côte béninoise, entre Cotonou et Grand-Popo. 8 jeunes sont partis, accompagnés de 4 éducateurs et psychologues béninois. Pendant 10 jours, ils ont marché, qu’importent les conditions climatiques, les blessures engendrées par le fait de marcher toute la journée, le moral et la fatigue.

terres rouges bénin marcher

Cette marche a permis à ces jeunes de faire un réel « arrêt sur image » de leur histoire. Un travail de réflexion profonde a pu être commencé : revenir sur le passé, les difficultés et les traumatismes, mais également les ressources qui ont été acquises dans l’enfance, durant le début de l’adolescence. Parler du présent : « maintenant que je suis sorti de la rue, qui suis-je ? » Et penser à l’avenir : « et demain, quelles sont les démarches que j’ai envie d’entreprendre pour m’en sortir ? Quel projet d’avenir ais-je réellement envie de construire ? Quelles sont les ressources dont je dispose pour arriver à concrétiser mon projet de vie ? »

terres rouges bénin marcher2Des temps de parole sont programmés durant cette longue marche, comme des temps de réflexion personnelle. Marcher pour mettre la pensée en mouvement, et être accompagné pour se sentir soutenu, compris par des figures rassurantes dans ce nouvel environnement. Les éducateurs et psychologues ont pu guider ces jeunes, les aider à aller plus loin dans leurs réflexions, à repousser leurs propres limites physiques en développant leur pensée.

Cette méthode a porté ses fruits. Depuis le lancement de cette marche, véritable processus thérapeutique pour ces jeunes en quête de sens, 16 jeunes ont déjà participé à cette expérience et 14 sont sortis de la rue. Parmi eux, 5 ont obtenu leur diplôme, 3 sont en train de terminer leur formation professionnelle, 6 ont quitté la rue et sont retournés dans leurs familles pour y continuer leur développement et apprendre un métier.

Dans la rue, ils étaient dans un chaos total. Aujourd’hui, ils ont trouvé des repères et ressources sur lesquels s’appuyer pour croire en leur avenir. Les résultats de cette marche sont significatifs et nous encouragent à réitérer l’expérience dans le futur, avec de nouveaux jeunes.

Les commentaires sont fermés.