Béatrice, infirmière volontaire

Béatrice est infirmière à Bruxelles. Son projet de découvrir le Bénin par le biais de Terres Rouges nous a séduit. Elle raconte : « Après avoir cherché parmi des ONG autres que Médecins sans frontières et grosses institutions, j’ai choisi Terres Rouges pour le sérieux, la durabilité de son projet et le professionnalisme des personnes que j’ai rencontrées à Bruxelles. Objectif : chacun a des compétences, en quoi peuvent-elles apporter un bénéfice aux équipes du Sénégal ou du Bénin ».

reunion Benin Terres Rouges

Béatrice a apporté un soutien aux équipes du Centre Résidentiel dans un premier temps, puis aux équipes de l’ESEM (Equipe de Sillonnage et d’Encadrement Mobile).

« Dès mon arrivée à Cotonou j’ai été mise en contact avec les équipes du CR, centre pour les enfants les plus jeunes. Educateur(trice)s spécialisés, « Tata » de nuit, psychologues, cuisinières, assistants sociaux, instituteurs, hommes d’entretien travaillent tous dans un même objectif : l’observation et l’évolution des enfants vivant au centre, dans une structure bien en place, rythmée par des réunions hebdomadaires bien conduites. Le travail de reconstruction de la vie de ces enfants « décrochés » est bien organisé entre les activités éducatives, les repas, la classe, les entretiens individuels, les siestes et surtout la recherche et la reprise des contacts avec les familles ».

« J’ai ensuite été emmenée à l’ESEM où on rencontre des adolescents et jeunes adultes. J’ai été littéralement « scotchée » par l’énergie et la motivation de l’équipe de psychologues, éducateurs spécialisés et sillonneurs qui travaillent à l’approche des jeunes susceptibles d’être aidés. Ces travailleurs m’ont rapidement communiqué la passion pour leur travail. Et je me suis laissé guider dans un coin des moins fréquentés du marché de Dantokpa, là où les chèvres et poules errent à la recherche d’un peu de nourriture et où les enfants trient et conditionnent les poubelles qu’ils ont récoltées pour se faire quelques francs pour manger. King, humblement, m’a présentée à eux comme quelqu’un qui venait lui apprendre comment mieux faire les pansements et les soigner. Et j’ai été de suite accueillie comme faisant partie de l’équipe ».

marche benin Terres Rouges

Béatrice a pu observer les techniques de travail et les pistes d’approche utilisées par les travailleurs sociaux béninois : « Par ce biais et quelques activités comme jeux de cartes ou football (première approche avec un règlement), les mêmes travailleurs leur apprennent l’existence du centre de jour où ils peuvent venir se poser, se reposer pour quelques heures. Dans ce centre, ces enfants retrouvent une certaine dignité par le respect d’un rythme de vie, un réapprentissage de l’utilisation de l’eau et du savon, du respect de soi et des autres. Certains même, avec l’aide de l’équipe de Terres Rouges, retournent dans leur famille avec leurs énormes blessures morales. C’est ici la grande importance du suivi par les psychologues : la reconstruction de la relation familiale grâce au décodage des événements passés, travail énorme et de longue haleine ».

Cette volontaire a pu découvrir le travail global qui est réalisé au sein de l’association, mais avait également le projet de contribuer à l’amélioration des conditions de travail, en se penchant sur un domaine qu’elle maitrise : l’infirmerie ! « Après ces observations, j’ai commencé le travail pour lequel j’étais attendue : légère réorganisation de la petite infirmerie et quelques sensibilisations sur l’hygiène, la façon de faire des pansements, des petits soins d’urgence, … »

Béatrice Benin Terres Rouges

Son intervention au sein des équipes de Cotonou a permis d’échanger sur les techniques de soins avec les travailleurs qui sillonnent dans les marchés et vont à la rencontre des enfants blessés. Béatrice termine son témoignage en revenant sur l’accueil qui lui a été réservé durant son séjour :

« Je reviendrai continuer ce que j’ai à peine mis en place et surtout retrouver la grande chaleur du contact avec chacun des membres des équipes. J’ai rencontré des travailleurs compétents et vraiment enthousiastes ».

« Viens voir, viens voir, … et tu repartiras riche et tu ne pourras pas oublier » (Tiken Jah Fakoly)

Les commentaires sont fermés.