Sous-pages

Depuis 2009, plusieurs projets se sont développés successivement à Cotonou, au Bénin. Actuellement, plus de 40 travailleurs béninois béninois (éducateurs, assistants sociaux, psychologues, infirmiers, enseignants, animateurs…) constituent les équipes de 5 projets.

1. UN CENTRE RÉSIDENTIEL

Ce centre résidentiel héberge de tout jeunes enfants, des filles et des garçons de 5 à 12 ans en situation d’abandon et de détresse. Ce lieu leur assure une prise en charge complète et offre une réponse à tous leurs besoins de base : sécurité, alimentation, hygiène, hébergement, éducation, scolarité, soins de santé et suivi psychosocial… La réinsertion en famille est notre objectif principal avec ces jeunes enfants. Une trentaine de filles et garçons y sont actuellement accueillis en permanence

2. UN DORTOIR DE NUIT - GARÇONS

Tous les jours de l’année, ce centre donne à des adolescents vivant dans la rue un lieu d’accueil et de protection pour la nuit. Ils sont assurés d’une présence et d’une attention à leur santé physique. Ils reçoivent une aide sociale et psychologique dans les difficultés qu’ils rencontrent. Ce dispositif leur permet de passer la nuit dans un endroit sécurisé, avec un encadrement psycho-éducatif de qualité. Il héberge principalement des jeunes garçons âgés de 10 à 16 ans confrontés aux dangers de la rue : maltraitance, exploitation économique, violences physiques et morales. Une trentaine de jeunes fréquentent chaque jour le Dortoir de Nuit.

3. UN DORTOIR DE NUIT - FILLES

Ce nouveau dispositif a été ouvert en juillet 2019. Il accueille des jeunes filles et des jeunes femmes vivant dans la rue qui ont besoin d’un abri de nuit pour se protéger des différentes formes de danger et de maltraitance qu’elles subissent. Livrées à elles-mêmes, elles courent des risques importants sur le plan sanitaire et social. La journée, elles travaillent pour trouver leurs moyens de subsistance. Le soir et la nuit, elles sont fréquemment victimes d’exploitation sexuelle. Au Dortoir de Nuit, une équipe pluridisciplinaire les accueille, leur apporte les soins indispensables, leur assure une écoute et un accompagnement psychosocial individuels, et les aide à construire un projet de réinsertion, moyennant un retour en famille ou une formation professionnelle. A ce jour, une vingtaine de jeunes filles sont prises en charge chaque jour.

4. Une équipe de sillonnage

Nous avons développé une nouvelle forme d’action sur le terrain en créant une équipe de sillonneurs, appelée Equipe de Sillonnage. Ces travailleurs de rue vont à la rencontre des enfants les plus en difficulté, dans les zones d’exclusion, dans les ghettos. Le sillonnage permet d’entrer en contact avec des enfants qui ont besoin de soins médicaux, de recréer un lien avec eux et d’enclencher un processus de “sortie de la rue”. Actuellement, plus d'une centaine de jeunes sont suivis au quotidien par notre équipe.

5. LA FORMATION ET L’ACCOMPAGNEMENT PROFESSIONNELS DES JEUNES

Terres Rouges soutient des jeunes sortis de la rue à se réinsérer socialement et professionnellement. Une équipe suit 30 jeunes par an tout au long de leur parcours d’apprentissage professionnel jusqu’à l’autonomie, en partenariat avec un réseau de patrons formateurs et d’entreprises prêts à prendre ces jeunes en apprentissage.

6. Une boulangerie de formation

En juillet 2017, Terres Rouges a ouvert une boulangerie d’expérimentation pour permettre de manière permanente à cinq jeunes sortis de la rue de faire leur formation professionnelle et l’apprentissage d’une gestion commerciale, tout en développant dans l’association une activité generatrice de revenus qui assure l'autonomie financière du projet.

  Coordonnées

Terres Rouges
15 rue Frémineur
1170 Bruxelles

  Contacts
  Facebook